in Charente Maritime where the sun shines 2 600 hours per year... Chambres et table d'hôtes de charme entre La Rochelle, Rochefort, le Marais Poitevin en Charente Maritime
MaisonChambresTableParcAccèsTarifsRéservation

HistoireLivre d'orAnimauxDivers Tourisme GuidesLiens
Maison d'hôtes de charme entre La Rochelle, Rochefort et le Marais Poitevin, en Poitou-Charentes

in Charente Maritime wo die Sonne scheint 2 600 Stunden jährlich...
en Charente Maritime donde brilla el sol 2 600 horas por año... in Charente Maritime dove il sole brilla 2 600 ore per anno...

Le Clos de la Garenne

Maison d'hôtes de charme
Brigitte & Patrick FRANÇOIS   9, rue de la Garenne  17700  PUYRAVAULT (près de Surgères)
 Tel. :  33.(0)5.46.35.47.71
www.closdelagarenne.fr

Retour à la page d'accueil...


Histoire locale de Puyravault

Nos lointains ancêtres choisirent le site de Puyravault, en hauteur et au milieu des bois, car il offrait un endroit propice pour se protéger des barbares et des bêtes sauvages ; en outre, les riches terres alentour permettaient de développer pâturages et cultures. 
Les premiers villageois défrichèrent donc et  plantèrent la vigne (qui devint prépondérante jusqu'à la crise du phylloxera). Vinrent les Romains contre lesquels les Gaulois durent lutter farouchement ainsi que l'atteste l'étymologie du village : Podium Rebelli, la "colline des rebelles"... 

La partie primitive de l'église serait carolingienne, la plus récente date du XVIème siècle. Elle servit autrefois de refuge à la population. Le Prieuré fut fondé en 1040 et les principaux bâtiments subsistent encore. Les Prieurs de Puyravault en furent les Seigneurs pendant 700 ans. La Garenne attenante, close de murs et de fossés, était alors la réserve de chasse et de bois du Prieur. Le logis actuel de la Garenne fut d'abord un relais de chasse, avant de s'agrandir au fil du temps et de l'enrichissement de ses propriétaires successifs jusqu'à devenir une maison de maître, entourée de nombreuses dépendances.

 
Autres photos sur
:


 

Pierre-François AUDRY, dit de Puyraveau, fut l'un de ses brillants propriétaires : député républicain sous la monarchie, homme de vérité et modèle de droiture, il joua un rôle primordial lors de la révolution de juillet 1830. Il y sacrifia son immense fortune personnelle pour la cause du peuple... Un exemple à méditer ?
Président de l'assemblée constituante de la 2nde république en 1848, il finit sa vie dans un pavillon du parc du château de son ami Jacques Lafitte à Maisons-sur-Seine (actuellement Maisons-Lafitte). Il repose dans le cimetière de cette commune des Yvelines.
Sa biographie et divers portraits sont consultables à la maison.


1773-1852


 

C'est aussi de Puyraveau et de notre maison qu'en 1657 partit Ozanne ACHON, l'une des premières françaises ayant émigré au Canada, cette "Nouvelle France". Elle y épousa Pierre TREMBLAY originaire du Perche et seul émigrant français à porter ce nom.
Ils sont donc les ancêtres de tous les TREMBLAY d'Amérique, véritable dynastie Québécoise et Nord-Américaine avec quelques 190 000 descendants actuellement. 
Réunis en association, ils ont leur bannière, leur devise ("Tremble et va sans biais"), leur monument dédié au couple fondateur, leur site Internet et reviennent parfois en pèlerinage.

Ozanne ACHON naquit paysanne le 18 juillet 1633 à Savarit, commune de Chambon voisine de Puyravault...
A 12 ans, elle vint travailler au domaine du Prieuré de notre village, dont notre maison faisait partie. Sans doute ramassa-t-elle du bois dans la Garenne pour alimenter les feux de l'alambic et des cheminées, sans doute tira-t-elle de l'eau à notre puits, sans doute s'affaira-t-elle sans relâche aux 1001 tâches qui incombent aux domestiques d'un si grand domaine...
A 24 ans, elle décida de tenter sa chance dans le Nouveau Monde et, quittant définitivement son Aunis natal, elle s'embarqua à La Rochelle sur "Le Taureau" en partance pour Québec. Sa mission : épouser un colon et peupler la colonie...
A l'automne 1657, elle s'unit à Pierre TREMBLAY dont elle eut 12 enfants... 10 survécurent et procréèrent à leur tour... Quelques 190 000 descendants plus tard, les TREMBLAY forment l'une des plus grandes familles Québécoises ; sur leur site Internet ils ont reconstitué leur arbre généalogique jusqu'au couple souche de la dynastie !

Pour en savoir plus :
http://www.genealogie.org/famille/tremblay/

Les armoiries